Et pourtant, elle n’a pas du tout été pénalisée car les parents et amis ont été nombreux à investir, deux jours durant, le centre culturel de Sambreville. «Nous avions souhaité disposer de la salle du centre culturel afin d’offrir un maximum de confort aux spectateurs et plus d’espace aux enfants sur la scène, a expliqué Marie-Christine Wénin, la directrice de l’école Sainte-Catherine, à Tamines.

Toutes les classes étaient concernées par cette fête autour du thème du livre. On sait que, depuis de nombreuses années,Ordilivres (manifestation basée sur le livre) et l’école Sainte-Catherine sont à l’unisson pour promouvoir le livre.

Un long travail

«Ces spectacles sont l’aboutissement de plusieurs heures de travail en classe, a expliqué Marie-Christine Wénin. En fonction de l’âge des enfants, les exercices ont concerné la lecture, la rédaction ou encore la réécriture. Les travaux se sont réalisés par cycles, et non par classes; ce qui a bien évidemment nécessité beaucoup de coordination chez les enseignants.»

Les élèves plus âgés ont créé les dialogues qui ont servi aux diverses saynètes. Celles-ci ont permis d’aborder divers thèmes, comme l’Afrique, les élections, Ducobu, les métiers, les quatre saisons ou encore Peter Pan.

À la reprise des cours, en janvier, l’exploitation des livres se poursuivra, sous diverses formes, dans toute l’école.

Th. C.